Com­ment devient-​on l’un des Meilleurs Ouvri­ers de France ?

medaille mof

quoteOpenLe Con­cours National du Tra­vail per­met aux can­di­dats de réaliser un chef-d’œuvre sur un sujet imposé ou un thème, faisant preuve de leur tal­ent. Ils doivent y faire appa­raître leur dex­térité, leurs con­nais­sances tech­niques évo­lu­tives, leur savoir-​faire, leur créa­tiv­ité, leur goût, et tout autant l’usage de tech­niques mod­ernes que le respect des méth­odes traditionnelles.quoteClose

Ils sont ensuite jugés par leurs pairs, selon une procé­dure à deux niveaux.

Dans un pre­mier temps, une expo­si­tion départe­men­tale ou régionale, où un jury tri­par­tite, com­posé parts égales de patrons, con­tremaîtres ou Meilleurs Ouvri­ers de France et ouvri­ers, sélec­tionne les meilleures réal­i­sa­tions. Dans un deux­ième temps, l’Exposition Nationale reçoit les oeu­vres sélec­tion­nées en amont. Les jurys nationaux, égale­ment tri­par­tites dans une égale pro­por­tion, se réu­nis­sent par spé­cial­ité (plus de 200 dis­ci­plines à ce jour) et désig­nent les lau­réats.
Il peut y en avoir plusieurs dans chaque caté­gorie pro­fes­sion­nelle, comme il peut n’y en avoir aucun.

Le titre de «Un des Meilleurs Ouvri­ers de France» est décerné aux can­di­dats dont la moyenne de notes très élevées aura témoigné de la per­fec­tion dans le détail de sa réal­i­sa­tion, de la rigueur des côtes, de la créa­tiv­ité man­i­festée et de la maîtrises des tech­niques qui lui sont pro­pres. Un dossier tech­nique illus­tré met enfin en relief son poten­tiel péd­a­gogique. Les lau­réats reçoivent alors le titre envié de «Un des Meilleurs Ouvri­ers de France».

Leur diplôme est remis par le Prési­dent de la République lors d’une céré­monie solen­nelle en Sorbonne.

Ils reçoivent égale­ment l’insigne des Meilleurs Ouvri­ers de France, con­sis­tant en une médaille en bronze et émail gravée en 1932 par Lagril­loul, portée au cou par une cra­vate aux couleurs nationales, et une rosette tri­col­ore au sigle M.O.F. sur canapé d’argent. La médaille, sur laque­lle est gravée l’inscription « l’Enseignement Tech­nique aux Meilleurs Ouvri­ers de France », représente un prati­cien en longue robe mani­ant le com­pas, en lequel on recon­naît «Maître Jacques», le grand archi­tecte du Tem­ple de Salomon élé­ment sym­bol­ique qui évoque les Com­pagnons du Tour de France, dont un bon nom­bre font et ont fait par­tie des M.O.F..

Dans la vie courante, les lau­réats por­tent sur eux la rosette dis­tinc­tive créée ultérieure­ment par la Société des Meilleurs Ouvri­ers de France et ceux qui ont pignon sur rue peu­vent afficher le panon­ceau de bronze au même sigle qui atteste de leur valeur. Tous savent la patience et la per­sévérance qu’il leur aura fallu pour en arriver là, cer­taines oeu­vres ayant demandé plusieurs cen­taines d’heures de tra­vail, d’obstination, de recherche de la per­fec­tion. Enfan­te­ment douloureux, éprou­vant pour le physique comme pour le men­tal, effort de con­cen­tra­tion extrême dans le corps-​à-​corps avec la matière, pour un résul­tat final arraché de haute lune la fatigue et au temps, qui aura aussi per­mis l’individu de s’améliorer, de se dépasser lui-​même, de canaliser son énergie créa­trice en dom­i­nant la tech­nique, en apprivoisant la matière, par­fois même en inven­tant de nou­veaux procédés.


quoteOpenLa con­sécra­tion que représente le diplôme d’Un des Meilleurs Ouvri­ers de France n’est pas une fin en soi. Son tit­u­laire doit alors con­tin­uer son oeu­vre en se per­fec­tion­nant encore, se mon­trer digne de son titre, éviter la rou­tine, acquérir de nou­velles techniques.quoteClose

Par­fois il devient enseignant, trans­met­tant sa sci­ence et son savoir-​faire ceux qui, un jour peut-​être, suiv­ront sa trace.

Il peut for­mer de jeunes tal­ents, aider ceux qu’il en sent capa­bles se per­fec­tion­ner, rechercher des can­di­dats pour les con­cours futurs, les encour­ager et les con­seiller. Tel est son rôle dans la Société, tels sont aussi son hon­neur et sa responsabilité.La répu­ta­tion des Meilleurs Ouvri­ers de France a large­ment dépassé les fron­tières de l’hexagone.

Outre les nom­breux con­tacts qui ont lieu régulière­ment avec les min­istères du Tra­vail de plusieurs pays européens, notam­ment la Bel­gique, les Pays-​Bas, le Lux­em­bourg, la Grande-​Bretagne, les MOF ont sus­cité l’intérêt de nom­breuses per­son­nal­ités étrangères au rang desquelles il faut citer le Baron Van Ackere, qui fut Prési­dent des Expo­si­tions Nationales du Tra­vail de Bel­gique, ou encore la roman­cière anglaise Ari­to­nia Ridge qui, par ses écrits et ses chroniques la BBC, n’a cessé de propager outre-​Manche, et jusqu’au Canada, l’idéal des Meilleurs Ouvri­ers de France, ce qui lui valut d’être faite «mem­bre d’honneur» de l’Association.


Préfecture Dordogne - Périgueux (24)
CFA des Compagnons du Devoir du Tour de France - Bordeaux (33)
CFA BTP de la Dordogne Périgueux, Périgueux (24)
Maison Familiale Rurale de Siorac de Ribérac
Préfecture Périgueux (Dordogne)
Lycée Professionnel Saint Joseph
Ecole SPA Acadamy à Bordeaux
Ecole des métiers de l’esthétique et du bien-être - Bergerac (24)
École hôtelière du Périgord - Boulazac (24)
Espace Formation de la Chambre des Métiers

Charte des M.O.F.

Sites offi­ciels

Let­tres d’information

logo basdepage

RSS Facebook Twitter Google+ You Tube Picasa


groupe-de-MOF

Con­nex­ion
x
S’inscrire
x

Vous êtes ici : Accueil — Devenir M.O.F.

crs mof3oct2016