Mof coulGroupe­ment de la SnMOF de la Charente

jeudi, 30 avril 2015 10:32

Jérôme Godreau, l’enseignant tailleur de pierre, a décroché le titre pres­tigieux de meilleur ouvrier de France grâce à ce bénitier


La fierté, pour­tant dis­crète, de Jérôme Godreau est légitime. Ce pro­fesseur de taille de pierre du Cam­pus des métiers de Bar­bezieux vient d’être sacré meilleur ouvrier de France (MOF). Une con­sécra­tion pour n’importe quel pro­fes­sion­nel. Ils ne sont que trois tailleurs de pierre récom­pen­sés pour ce con­cours pres­tigieux qui n’a lieu que tous les qua­tre ans.

Jérôme Godreau s’y est inscrit en 2013. L’aboutissement est arrivé pra­tique­ment deux ans plus tard en mars dernier et après de 800 heures de tra­vail pour réaliser un chef-d’oeuvre imposé. En l’occurrence la réplique d’un béni­tier de l’église Saint-​Pierre-​le-​Vieux de Stras­bourg datant du XIIIe siè­cle. Une pièce en plusieurs par­ties, avec des arrondis, des orne­men­ta­tions, des por­tions incurvées, bref un con­cen­tré de dif­fi­cultés que le can­di­dat doit sur­mon­ter sans machine (1).

Aupar­a­vant, Jérôme Godreau a dû par­ticiper à des présélec­tions, d’autant que le con­cours est ouvert à tous. Aucune for­ma­tion ini­tiale n’est exigée. «Les qual­i­fi­ca­tions per­me­t­tent d’écarter les can­di­da­tures trop légères, explique le pro­fesseur tailleur de pierre. J’ai reçu le descrip­tif de la pièce à réaliser en juil­let dernier avec les cotes. On doit com­mencer par réaliser une épure sur papier et surtout à réfléchir à la manière de réaliser une telle pièce qui con­tient pas mal de pièges. On n’exécute pas un plan, on doit l’interpréter, com­pren­dre com­ment on passe du plan en deux dimen­sions à l’oeuvre elle-​même, en trois dimensions.»

Jérôme Godreau salué pour son tra­vail

La recon­nais­sance par le MOF

Les rois ton­neliers

Charte des M.O.F.

Sites offi­ciels

Let­tres d’information

logo basdepage

RSS Facebook Twitter Google+ You Tube Picasa


groupe-de-MOF

Con­nex­ion
x
S’inscrire
x

Vous êtes ici : AccueilBlogsPoitou-​Charentes — Char­ente

crs mof3oct2016