ven­dredi, 15 mars 2013 11:58

Les Meilleurs Ouvri­ers de France pensent à l’avenir

Remise des palmes en présence de Gérard Rapp, prési­dent national de la société des Meilleurs Ouvri­ers de France.

En tant que représen­tant de sa com­mune, M. Napias a accueilli dimanche, à la mairie, l’assemblée générale des Meilleurs Ouvri­ers de France (MOF) des Lan­des. C’est dans un cli­mat très offi­ciel que l’élite de plusieurs métiers manuels, arbo­rant médaille sus­pendue à un ruban tri­col­ore, était réu­nie autour de la table avec les représen­tants nationaux, régionaux et départe­men­taux de cette société qui béné­fi­cie d’une image très pos­i­tive auprès du public.

Ce fut l’occasion de rap­peler les valeurs de sol­i­dar­ité et d’amitié qu’elle véhicule et d’évoquer les objets d’inquiétude actuels. C’est ainsi que le prési­dent de la Cham­bre de métiers et de l’artisanat, Mar­cel Larché, a dressé un état des lieux préoc­cu­pant. Il y a encore quelques années, le manque de moti­va­tion des jeunes était un frein au développe­ment de l’apprentissage. On observe désor­mais une sit­u­a­tion inverse, puisque le nom­bre d’entreprises volon­taires pour accueil­lir en for­ma­tion des jeunes gens motivés est insuff­isant (10 % des 7 300 entre­prises des Lan­des). Le temps de for­ma­tion lié à l’application des 35 heures est par ailleurs réduit.

Un autre prob­lème a été pointé du doigt à plusieurs reprises. Il s’agit des avan­tages liés au statut d’auto-entrepreneur, qui nuirait aux arti­sans, eux-​mêmes soumis à une pres­sion fis­cale sans cesse accrue, dans un con­texte de crise qui pénalise le secteur du bâti­ment et les métiers de service.

Les objec­tifs de la société

Sol­idaire de ces préoc­cu­pa­tions locales que l’on retrouve à l’échelle nationale, le prési­dent de MOF, Gérard Rapp, a présenté les objec­tifs de la société. Parmi les pri­or­ités, il y a le sou­tien aux con­cours (près de 4 500 inscrits dans 43 départe­ments), véri­ta­ble vit­rine final­isée par la remise des récom­penses, et l’impératif de trou­ver des finance­ments. Cela passe par la recherche d’investisseurs privés, le secteur pub­lic étant déjà un sou­tien de poids dans ce domaine (dans les Lan­des, il s’agit du Con­seil général, les com­munes sol­lic­ités ne répon­dant que rarement aux sol­lic­i­ta­tions). Compte tenu des men­aces qui pèsent sur les ouvri­ers du secteur indus­triel en France, il est fon­da­men­tal de main­tenir une élite parmi eux, l’excellence étant garante de valeur ajoutée. En outre, l’apprentissage offre la quasi-​garantie d’obtenir un emploi.

La remise des palmes académiques, très haute dis­tinc­tion des MOF, a été remise en fin de réu­nion à M. Servan.

Lu 1706 fois Dernière mod­i­fi­ca­tion le dimanche, 08 février 2015 11:35

Lais­sez un commentaire

Assurez-​vous d’indiquer les infor­ma­tions oblig­a­toires (*).
Le code HTML n’est pas autorisé.

Charte des M.O.F.

Sites offi­ciels

Let­tres d’information

logo basdepage

RSS Facebook Twitter Google+ You Tube Picasa


groupe-de-MOF

Con­nex­ion
x
S’inscrire
x

Vous êtes ici : AccueilGroupe­ments des Lan­des — Les Meilleurs Ouvri­ers de France pensent à l’avenir

crs mof3oct2016